J’ai le souvenir ému d’un vieil oncle qui répétait constamment « Mais où va-t’on ? Mais où va-t’on ? » et qui finit pourtant lui aussi par s’y rendre….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *