Réglé.

6h45. L’appartement se met en route. Lumière, son et odeur du réveil. Les 4 minutes supplémentaires du vendredi.
6h49. Le lit me met dehors. Je me dirige vers la salle de bain. Par habitude, mes pas s’accordent aux signes lumineux tracés sur le sol. L’un après l’autre.
6h51. Douche intégrale tout-en-un. Cheveux, dents, rasage, savon et rinçage.
6h54. Cuisine. Petit-déjeuner vite ingéré. Une bouchée pour les céréales, une bouchée pour le lait aux fruits (rouges, c’est vendredi).
7h00. Costume et chaussures. Déverrouillage de la porte d’entrée/sortie et émission du plan de route de la journée. Un coup d’oeil exhaustif. J’ai rendez-vous en fin d’après-midi à l’Instance de Régulation. Quelques semaines trop tôt…
7h05. Couloir, ascenseur, escalator, quai, navette. Croiser Arthur H. et le saluer. Comment vont Jeanne et Mathieu ? Activités prévues pour le Week-end ? A plus tard. Navette, quai, escalator, ascenseur, couloir, standard, bonjour Martine. Bureau, bonjour à tous, je prend mon siège.
7h12. 14 dossiers à traiter. Je fais les vérifications d’usage. 1 dossier sur 30 signalé comme incident. Quota représentatif d’une activité assidue. Sanction disciplinaire maintenue à l’écart.
9h44. Pause « ressources » générale. Salutations. Intérêts personnels et interrogations intimes. Je converse avec mes voisins directs. Prise de recul sur nos activités. Opinions diverses et contradictoires, échanges. Reprise du travail.
11h52. Fin de la matinée. Je reprends la navette vers la cellule familiale. Prise de repas en commun, prise de nouvelles, prise de rendez-vous futurs. Retrouvailles qualifiées de chaleureuses. Les souvenirs sont partagés, digérés et sublimés.
13h22. Partage des connaissances intergénérationnel. Je me rends à l’école élémentaire et retrouve mon groupe de travail. 8 enfants avides de connaître et de comprendre. Atelier « comptabilité du ménage ».
14h58. Activités dites ouvertes. Groupe de parole ouverte. Animateur ouvert à la discussion. Participants ouverts aux échanges. Je suis écouté et j’écoute. Je me construis et j’aide à se construire.
16h02. Prise de congés. Navette. Locaux administratifs, standard, secrétaire, ascenseur, 15ème étage, pétale rouge, allée Picasso, bureau 12. Je patiente.
16h18. Réception par l’employé(e). Visite de routine, soit-disant de routine, réellement de routine. Les indicateurs (mes indicateurs) stagnent. Pas d’alerte. Vigilance. Rendez-vous pris dans 38 jours.
17h02. Trafic des navettes interrompu pour la pause hebdomadaire. Invitation à rentrer en marchant. Soleil, végétation et chants d’oiseaux exotiques. La douce musique me remplit d’aise et d’air frais. Sourires mutuels de la foule.
17h43. De retour chez moi. Décrassage. Je m’installe pour la soirée. Bulletin de nouvelles puis programme ludique.
19h12. Repas.
20h02. Extinction des feux. Je passe à la chambre.
20h08. Bilan quotidien déclamé par l’appartement :

  • Bilan social : 78/100 : activité de formation menée à bien ;
  • Bilan professionnel : 82/100 : indicateurs au vert, supérieurs satisifaits ;
  • Bilan de sociabilité : 38/100 : 2 rencontres évitées, 1 abrégée ;
  • Bilan personnel : 53/100 : perte de volonté, sujet en observation ;
  • Commentaire général : « ne tardez plus pour vous reprendre en main, tout est là pour faire de vous un être accompli ».

2h12. Nuit, fondu au noir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *