Je vous remet un peu de spleen ?

Ca fait bientôt deux semaines que mon moral est en berne… Cela s’explique somme toute facilement : je bosse au même endroit depuis neuf mois, j’enchaîne les soirées esseulées à l’appartement, je remet tout au lendemain par fatigue, je perds les gens que j’apprécie.. Raison plus large : je suis tout simplement rattrapé par mon cycle de remise en questio » plus ou moins trimestriel. Une véritable mécanique qui me rappelle régulièrement qu’il y a un temps pour rire et un pour désespérer.

En écrivant la phrase précédente, j’allais d’abord inscrire « un temps pour vivre et un pour désespérer ». Or c’eut été faux car j’ai beaucoup plus l’impression d’exister dans ces temps de spleen. Ces phases, malgré tout ce qu’elles comportent de naïveté dans leur régularité même, me donne l’impression d’avoir le recul et le cynisme sur mes phases d’activité. Je croie, grâce à quelques heures de remise en question dispersées, conduire mon existence à ma manière et pouvoir donc me contenter de ce que j’en fais.. Système qui jusqu’à maintenant fait ses preuves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *